• César

Buveurs d'étiquettes : le stylisme du vin

Dernière mise à jour : 29 août 2021

Quand on parle de buveurs d'étiquettes dans le monde du vin, on parle souvent d'amateurs de vins prestigieux. De connaisseurs qui vont choisir les grands crus bordelais, les domaines légendaires de Bourgogne et du Rhône, ou les grands noms de la Loire, de l'Alsace et du reste de la France. Mais pour nous, à la Cave de César, l'expression peut revêtir une toute autre signification...


Si vous êtes comme nous, il vous est sûrement déjà arrivé de rentrer chez un caviste, ou dans une grande surface, pour y parcourir le rayon des vins. Et probablement qu'une ou deux étiquettes ont offensé votre sens du bon goût ou de l'esthétique pure et simple. Ou bien elle était simplement trop neutre, trop ennuyeuse. Alors vous avez acheté autre chose. Que se cachait-il derrière cette bouteille ? Sûrement un vin quelconque, peut-être mauvais, mais qui sait si vous n'êtes pas passé à côté de la perle rare ?


Dans le vin, l'étiquette fait beaucoup de choses. Au-delà du besoin presqu'évident de vouloir identifier ce qu'on s'apprête à déguster, et d'inscrire le produit dans un contexte légal, l'étiquette est aussi une fenêtre sur le vigneron, sa manière de travailler et la vision du vin qu'il veut véhiculer. En France, les étiquettes ont une histoire, elles s'inscrivent pour un grand nombre dans une tradition qui a parfois du mal à évoluer. Les domaines peuvent avoir une inertie sur leur présentation, sur l'image qu'ils offrent aux consommateurs. C'est la vieille garde du vin, les irréductibles, des très grands aux plus humbles, qui soit n'ont pas besoin de changer leur image, soit refusent simplement de se mettre au goût du jour. Mais des vignerons, jeunes et vieux, sautent le pas, et offrent des étiquettes audacieuses, stylisées, à contrepied des classiques sans dépareiller leur produit.


Surfant sur la vague des vins du Nouveau-Monde, moins assujettis aux contraintes traditionnelles, les étiquettes ont évolué vers plus de couleurs, de dessins, de formes et de messages, en parallèle des arts graphiques. On communique au-delà du vin : les vignerons parlent de leur vie, de leur famille, de leurs voyages, parfois de leurs convictions. L'étiquette dépasse en quelque sorte le vin boisson et devient le support d'une idéologie, et se pare des atours choisis par les vignerons libérés des cahiers des charges classiques. Et c’est qui nous accroche, nous intrigue, et nous donne envie de pousser plus loin la découverte !


Le sujet est extrêmement riche et compliqué, et nous vous en livrons ici un très rapide aperçu. Chez nous, on déguste d'abord avec les yeux, et notre boutique est un festival d’étiquettes en tous genre. On ne s'arrête pas à l'apparence, c'est sûr, mais les vins qui font rêver offrent souvent un aperçu de leur potentiel de par leur habillage. Si vous voulez venir explorer ce tourbillon de couleurs et de vignerons sans vous y perdre, la Cave de César est toute indiquée pour vous guider dans ce voyage sensoriel.


Posts récents

Voir tout